Et Charles Hudon dans tout cela?

Nov 24, 2016; Montreal, Quebec, CAN; Montreal Canadiens left wing Charles Hudon (54) warms up prior to the game against Carolina Hurricanes at Bell Centre. Mandatory Credit: Jean-Yves Ahern-USA TODAY Sports

Le mois de février n’aura pas débuté comme les hommes de Michel Therrien l’auraient souhaité alors que la formation montréalaise n’a signé qu’un seul gain en sept matchs.

Toutefois, le plus inquiétant est le fait que le CH n’ait marqué que 10 buts au cours de cette séquence et qu’il a été blanchi à trois reprises.

Évidemment, tous les médias et les partisans réclament une grosse transaction qui visera à corriger le tir et d’éviter que l’offensive du Tricolore ne se résume qu’à trois noms : Alexander Radulov, Max Pacioretty et Phillip Danault.

Toutefois, il y a une option que l’organisation n’a pas explorée et qui pourtant, pourrait énormément aider le CH. Cette option, elle s’appelle Charles Hudon.

Le petit attaquant québécois a obtenu deux courts séjours de trois rencontres avec le Tricolore et à chaque fois, il a récolté deux mentions d’aide. Bref, en six rencontres, Hudon a ajouté quatre passes à sa fiche personnelle et tout cela, en jouant moins de 15 minutes par match à chaque fois. Son plus haut total de temps de glace fut lors de la saison 2015-2016 face au Wild du Minnesota le 12 mars. Il avait joué 14:26 et il s’agit du seul match où il avait été blanchi lors de ce premier séjour à Montréal.

Bref, l’athlète de 22 ans a prouvé qu’il peut être utile dans la LNH et il est également le meilleur joueur des IceCaps depuis les deux dernières saisons au point de vue offensif. Pourquoi n’a-t-il toujours pas obtenu de vraie chance avec le CH alors?

Je ne suis pas en train de dire que Hudon pourrait sauver le club à lui seul puisque ce n’est évidemment pas le cas. En revanche, comment l’organisation a pu être confortable de faire jouer Jacob De La Rose pendant neuf matchs alors qu’il n’a absolument rien cassé ? Comment l’équipe peut s’entêter de faire jouer des joueurs qui n’ont aucune constance offensivement comme Daniel Carr, Brian Flynn, Sven Andrighetto et même Michael McCarron?

Est-ce que le CH serait une équipe plus affaiblie si on remplaçait un des noms mentionnés ci-haut par celui de Hudon? Absolument pas. De plus, Hudon est un ailier gauche est c’est exactement ce que le CH a besoin sur son deuxième trio et il pourrait très bien cadrer avec Alex Galchenyuk. Pourquoi? Chucky est peut-être un joueur de centre, mais il excelle beaucoup plus pour terminer les jeux que pour les préparer et nous l’avons vu cette saison alors qu’il a connu ses meilleurs moments en jouant avec un excellent passeur, soit Radulov.

Ceci étant dit, c’est exactement le contraire pour Hudon. Il est un joueur doté d’un excellent sens du jeu et il est un très bon passeur. Il est un peu comme un Radulov en moins bon évidemment, mais les deux joueurs partagent plusieurs points en commun dans leur façon de jouer et dans leurs habiletés individuelles.

Présentement, personne sur le trio de Galchenyuk n’est en mesure de bien distribuer la rondelle au numéro 27 et c’est possiblement pour cette raison qu’il paraît beaucoup moins bien. J’adore Lehkonen et Gallagher, mais leur principale force n’est certainement pas de distribuer des rondelles à ses compagnons de trio.

Bref, la période des transactions arrivent à grands pas et plusieurs s’attendent à ce que Bergevin fasse un coup d’éclat pour relancer sa formation. Il devra donc sacrifier des choix, des bons espoirs et peut-être même un joueur établi et ce qui est dommage dans tout cela est le fait que le D.G. des Canadiens n’aurait peut-être même pas besoin de conclure une transaction aussi importante puisque la solution pourrait se retrouver à St. John’s en ce moment…

Par contre, l’organisation préfère plutôt dire qu’elle a un plan bien précis avec lui et elle a même dénoncé parfois son attitude qui ne serait pas toujours exemplaire. Pourtant, quand un joueur ou un espoir du CH fait quelque chose de mal, il fait la une de tous les médias sportifs au Québec. C’est quand la dernière fois que vous avez entendu parler de Charles Hudon dans les médias? C’est ce que je croyais…

@MaximeDuquet

Crédit photo : USA Today Sports