Mock draft HSD : édition 2016

Auston-Matthews3

Bonjour chers amateurs de hockey! Je sais que j’ai été plutôt absent depuis quelques mois, mais je n’allais quand même pas passer à côté de mon exercice favori, soit le fameux mock draft!

Je vous livre donc mon point de vue sur les 30 premières sélections du repêchage qui aura lieux dans quelques heures et contrairement à plusieurs autres simulations, je me base surtout sur les besoins de l’équipe à moyen/long terme plutôt que le meilleur joueur disponible.

Bref, il se peut très bien que certains espoirs soient repêchés très haut dans mon mock draft contrairement aux autres et l’inverse peut être vrai aussi!

Sans plus tarder, voici donc le mock draft 2016 de Hockey sur Demande!

1. Maple Leafs de Toronto : Auston Matthews

Personnellement, je crois que les Maple Leafs ont plus besoin d’un marqueur naturel comme Patrik Laine plutôt que l’attaquant bon dans les deux sens de la patinoire comme Auston Matthews. Par contre, le plan de départ des Leafs au début de la saison était de liquider le club pour accueillir Matthews à Toronto et je doute que le plan ait changé entre temps.

2. Jets de Winnipeg : Patrik Laine

Les Jets ont de très bon attaquants talentueux qui cognent à la porte, mais parmi ce lot, aucun n’aspire à devenir un marqueur naturel. Laine est donc un choix logique et il faudra commencer à craindre l’attaque des Jets!

3. Blue Jackets de Columbus : Jesse Puuljujarvi

La relève des Jackets passe surtout par des joueurs comme Oliver Bjorkstrand et Sonny Milano, deux attaquants talentueux, mais pas très imposants. Puljujarvi comble les deux besoins. Il possède déjà un gabarit impressionnant de 6 pieds et 3 pouces et 201 livres et il est très bon pour distribuer la rondelle à ses coéquipiers. Pas pour rien qu’il a récolté 12 passes en 7 matchs au championnat du monde de hockey junior.

4. Oilers d’Edmonton : Matthew Tkachuk

Oui, les Oilers ont cruellement besoin de renfort en défensive. Cependant, je crois que si Chiarelli veut ajouter un défenseur, il acceptera de descendre de quelques rangs puisqu’il serait très surprenant qu’un défenseur soit repêcher dans le top 5. S’il reste au 4e rang, il va repêcher Tkachuk, un attaquant qui amènerait de la robustesse à un groupe d’attaquants qui se ressemble beaucoup trop en terme de type de joueur.

5. Canucks de Vancouver : Pierre-Luc Dubois

Vancouver adore Dubois et il est évident que s’il est encore disponible au 5e rang, les Canucks n’hésiteront pas une seconde à le repêcher. Dubois peut jouer au centre et à l’aile et c’est un joueur qui est très dangereux en zone offensive. Il est également très mature pour son âge.

6. Flames de Calgary : Alex Nylander

Michael Frolik est le seul ailier droit naturel chez les Flames et la relève à cette position n’est pas très reluisante. Même si Nylander distribue beaucoup la rondelle, il possède un excellent tir qu’il ne faut pas prendre à la légère. Sa rapidité et ses très bonnes mains font de lui un attaquant très difficile à contenir.

7. Coyotes de l’Arizona : Olli Juolevi

Oui, les Coyotes ont déjà Olivier Ekman-Larsson et Alex Goligoski comme défenseurs gauchers, mais dans la relève des Coyotes, aucun défenseur a le potentiel de jouer sur la première paire dans la LNH. Juolevi est un défenseur mobile qui bouge bien la rondelle et il a produit partout où il est passé donc arrêtez de dire qu’il a connu une bonne saison seulement parce qu’il jouait avec les Knights.

8. Sabres de Buffalo : Mikhail Sergachev

Juolevi serait sans doute le premier choix des Sabres, mais ils ne seront pas mal pris avec Sergachev, un défenseur très dangereux offensivement. Son coup de patin fluide ainsi que son jeu avec la rondelle permet de donner un sérieux coup de pouce à ses attaquants en se portant à l’attaque ou tout simplement en faisant une bonne passe précise.

9. Canadiens de Montréal : Logan Brown

Personnellement, je rêve de voir Timmins et sa bande mettre la main sur le très talentueux attaquant, Clayton Keller, puisque le CH a besoin d’un attaquant qui a un talent brut. Par contre, le CH a l’occasion d’avoir finalement deux joueurs de centre à gros gabarit qui évoluent sur les deux premiers trios donc le choix logique est Logan Brown, un joueur de centre qui est un très bon passeur, mais qui possède un bon lancer également.  De plus, il n’a pas atteint sa maturité physique malgré ses 6 pieds 6 et ses 220 libres.

10. Avalanche du Colorado : Jakob Chychrun

L’Avalanche a besoin de renfort en défensive et le fait que Olli Juolevi et Mikhail Sergachev soient déjà repêchés, le Colorado se tournera donc vers le 3e défenseur qui devrait sortir dans le top 10, soit Jakob Chychrun. Le défenseur du Sting de Sarnia a chuté de quelques positions depuis le début de la saison, mais il demeure un défenseur très intéressant. Bon gabarit, très bon lancer et il n’a pas peur de jouer la carte de la robustesse.

11. Devils du New Jersey : Clayton Keller

Lorsque je regarde la banque d’espoirs de l’équipe ainsi que leur alignement actuel, j’ai le goût de bailler. Pas pour rien que les Devils ne soient pas l’équipe la plus excitante à regarder jouer puisqu’il manque cruellement de talent brut . Pavel Zacha est un bon pas vers la bonne direction, mais Clayton Keller donnera également un sérieux coup de pouce en terme de talent brut. Rapidité, bonnes mains et bonne vision du jeu, voilà une combinaison que l’on souhaite voir au New Jersey!

12. Sénateurs d’Ottawa : Tyson Jost

Les Sens ont deux bons joueurs de centre en Kyle Turris et Mika Zibanejad, mais ils n’ont pas l’étoffe d’un vrai centre numéro 1 et la relève à cette position n’est pas spectaculaire. Jost a tous les outils nécessaires pour devenir un joueur de centre productif dans la LNH. Sa vision du jeu et sa tenacité le long de la bande et devant le filet font de lui un choix très intéressant pour les Sens.

13. Hurricanes de la Caroline : Julien Gauthier

Jeff Skinner, Elias Lindholm, Teuvo Teravainen et Sebastian Aho. Voilà un groupe d’attaquants très intéressant pour assurer le présent et l’avenir de l’équipe à l’attaque. Par contre, ce sont tous des attaquants pas très imposants et il n’y a pas vraiment de marqueur naturel dans le lot. Julien Gauthier possède un tir des ligues majeures et chaque fois que je l’ai vu jouer, il dominait physiquement. Un gros plus pour les Hurricanes s’ils mettent la main sur l’attaquant québécois

14. Bruins de Boston : Jake Bean

Le départ de Dougie Hamilton a fait mal aux Bruins puisque Claude Julien ne pouvait miser que sur Torey Krug pour diriger l’avantage numérique à la ligne bleue. Jake Bean comblerait le départ de Hamilton grâce à sa mobilité et son jeu avec la rondelle. Même si son jeu en défensive est à améliorer, il se débrouille quand même bien dans sa zone.

15. Wild du Minnesota : Kieffer Bellows

Le Wild avait engagé Thomas Vanek pour remplir le filet au Minnesota et maintenant, on parle de le racheter. En repêchant Kieffer Bellows, le Wild aurait le successeur de Vanek dans sa cour. Il a marqué 50 buts cette année avec l’équipe de développement des États-Unis. En plus de remplir le filet, Bellows excelle dans les batailles à un contre un donc il est toujours dangereux en zone offensive.

16. Red Wings de Détroit : Charlie McAvoy

La relève en défensive du côté des Wings est correcte, mais sans plus. McAvoy ajouterait plu de profondeur à cette position. Même s’il n’a pas récolté de point au championnat du monde de hockey junior, il a tout de même jouer dans des situations critiques, ce qui démontre qu’il est fiable autant dans sa zone qu’en zone ennemie.

17. Prédateurs de Nashville : Michael McLeod

Vladislav Kamenev et Yakov Trenin représentent deux beaux espoirs au centre, mais ce sont également des choix risqués. McLeod amènera un peu plus de sécurité à cette position et il possède déjà un gabarit intéressant avec ses 6 pieds et 2 pouces et ses 185 livres. Il possède un très bon coup de patin et il a de très bonnes mains, ce qui fait de lui un attaquant très difficile à affronter.

18. Flyers de Philadelphie : Max Jones

Les Flyers ont fait le plein de défenseurs lors des derniers repêchages, il est maintenant le temps d’ajouter un peu plus de profondeur à l’attaque. Jones cadre parfaitement avec le style des Flyers. Il possède déjà le gabarit idéal pour jouer dans la LNH (6 pieds 3 pouces, 203 livres) et il n’a pas peur de se servir de son corps imposant pour jouer la carte de la robustesse. Son agressivité sur le porteur de la rondelle ainsi que son intensité donnent des maux de tête à ses adversaires.

19. Islanders de New York : German Rubtsov

Avec les départs de Kyle Okposo et Frans Nielsen, il est temps pour les Islanders d’ajouter des espoirs de qualité à l’attaque. Rubtsov est un très bon patineur. Son accélération et son agilité font de lui un attaquant très mobile. Contrairement à plusieurs russes, Rubtsov est un joueur intense qui se donne à fond à chaque présence et il peut devenir un exemple pour ses coéquipiers.

20. Coyotes de l’Arizona : Luke Kunin

Après avoir ajouté un défenseur avec son premier choix, les Coyotes se tourneront vers un attaquant avec sa deuxième sélection. Luke Kunin est un joueur qui joue très bien dans les trois zones. Il peut jouer au centre et à l’aile, ce qui donne plus d’options à l’entraîneur. Son tir est son arme principale. Il est vif et précis.

21. Hurricanes de la Caroline : Riley Tufte

Tout comme sa première sélection, les Canes ajouteront du poids à son attaque. Tufte est un attaquant de 6 pieds et 5 pouces et 212 livres. Dans son cas, il s’agit d’un projet à plus long terme mais il pourrait devenir payant en bout de ligne. Tout comme Gauthier, Trufte est capable de remplir le filet, lui qui a marqué 47 buts en 25 matchs dans la USHS. Reste à voir maintenant s’il sera en mesure de transposer son potentiel dans un niveau supérieur.

22. Jets de Winnipeg : Dante Fabbro

Après Josh Morrissey, la banque d’espoirs en défensive chez les Jets n’est pas vraiment impressionnante. Fabbro mise surtout sur l’offensive, mais il peut également faire le travail dans sa propre zone. Il a récolté 67 points en 45 matchs dans la BCHL. Ce qui retient surtout l’attention des recruteurs, c’est son calme avec la rondelle.

23. Panthers de la Floride : Alex DeBrincat

Il est peut-être petit, mais bon dieu qu’il a du talent! Avec la retraite de Jaromir Jagr qui arrive à grands pas, les Panthers devront commencer à préparer la relève à l’aile droite. DeBrincat représente un choix risqué, mais si les Panthers développent le jeune homme comme il faut, il pourrait surprendre!

24. Ducks d’Anaheim : Tage Thompson

Ryan Kesler et Ryan Getzlaf sont tous les deux dans la trentaine, il faut donc préparer la relève et Thompson cadre dans le moule des Ducks, c’est-à-dire des joueurs imposants. Thompson mesure déjà 6 pieds et 5 pouces, mais il ne pèse que 185 livres donc il doit ajouter de la masse musculaire pour maximiser son efficacité dans la LNH

25. Stars de Dallas : Dennis Cholowski

Après Julius Honka, la relève est faible en défensive donc les Stars en profiteront pour ajouter Dennis Cholowski, un défenseur bon autant défensivement qu’offensivement. Il a terminé la dernière saison avec une récolte de 40 points en 50 matchs dans la BCHL.

26. Capitals de Washington : Tyler Benson

Benson devait être parmi les meilleurs espoirs de cette cuvée, mais il a été énormément ralenti par les blessures cette saison. Par contre, Benson est bourré de talent et il pourrait faire regretter bien des équipes d’avoir levé le nez sur lui. Il est surtout bon pour protéger la rondelle et gagner ses batailles à un contre un, ce qui fait de lui un attaquant très dangereux en zone offensive.

27. Lightning de Tampa Bay : Brett Howden

Avec le possible départ de Steven Stamkos, le Lightning misera sur un premier centre assez petit en Tyler Johnson. De son côté, Valtteri Filppula a ralenti au cours des dernières saisons donc il faudra commencer à bâtir la relève. Brett Howden a déjà un gabarit intéressant et il est très travaillant. Il montre l’exemple sur la glace en se donnant à fin à chaque présence.

28. Blues de St. Louis : Boris Katchouk

Katchouk est un joueur qui est prêt à faire n’importe quoi pour aider son équipe. Il est prêt à encaisser une bonne mise en échec si c’est pour créer quelque chose pour son équipe, il n’a pas peur de sacrifier son corps devant les tirs de ses adversaires.

29. Bruins de Boston : Pascal Laberge

Il a impressionné plusieurs personnes lors du match des espoirs et c’est évident qu’il a gagné des points avec cette rencontre. Il a aussi connu une bonne saison avec les Tigres, récoltant 68 points en 56 matchs. Son coup de patin est excellent et il possède un bon lancer précis.

30. Ducks d’Anaheim : Rasmus Asplund

Avec sa deuxième sélection en première ronde, les Ducks mettront la main sur ce joueur de centre suédois. Même si ses stats ne sont pas impressionnantes, il peut être très dangereux offensivement. Il jouait dans une ligue pour hommes et comme la plupart des joueurs de son âge qui évoluent également dans la SHL, il a probablement évolué sur le 3e ou 4e trio.

Crédit photo : Sportsnet

@MaximeDuquet