Repêchage LNH 2015 : Capitals de Washington

Jun 27, 2014; Philadelphia, PA, USA; Jakub Vrana poses for a photo with team officials after being selected as the number thirteen overall pick to the Washington Capitals in the first round of the 2014 NHL Draft at Wells Fargo Center. Mandatory Credit: Bill Streicher-USA TODAY Sports

Les Capitals se sont grandement améliorés en changeant seulement l’entraîneur derrière le banc. Par contre, il faut également donner crédit aux recruteurs qui ont déniché d’excellent joueur comme Evgeny Kuznetsov (2010) et John Carlson (2008) alors que les deux ont été sélectionnés en fin de première ronde

Les choix

1re ronde : choix de WAS

2e ronde : aucun choix

3e ronde : choix de BUF

4e ronde : choix de WAS

5e ronde : choix de WAS

6e ronde : choix de WAS

7e ronde : aucun choix

Les tendances entre 2010 et 2014

Les Caps ont mis la main sur 31 espoirs lors des cinq dernières années et ils se sont plus concentrés sur l’attaque, comme le témoignent les 18 choix utilisés pour sélectionner des attaquants. Sur les quatre choix de premier tour, ils n’ont sélectionné aucun défenseur. Le seul défenseur sélectionné dans le top 60 au cours de cette période fut Madison Bowey en 2013.

Washington aime miser sur des joueurs qui évoluaient aux États-Unis lors de leur année de repêchage puisque 12 sélections sur 31 proviennent des circuits américains. Dans la LCH, les trois circuits combinés ensemble ont fourni un total de huit espoirs. La WHL est en tête avec quatre alors que la OHL et la LHJMQ sont à égalité avec deux choix chacun.

En Europe, la Suède (5) et la Russie (3) sont les deux pays les plus populaires au sein de l’organisation.

Le pourcentage de réussite 

Les Caps ont vu six de leurs 19 espoirs effectuer leurs premiers coups de patin dans la LNH, dont un qui l’a fait dans un autre uniforme et c’est un gros morceau. Je parle évidemment de Filip Forsberg que les Caps ont sacrifié pour faire l’acquisition de Martin Erat. Les cuvées de 2010 et de 2012 ont été les meilleures puisqu’on y retrouve trois espoirs de ces deux repêchages qui ont vu de l’action dans la LNH.

Les besoins

Même si les Caps ont une bonne ligne de centre, la relève à cette position n’est pas très bonne. L’aile gauche est une autre position où les espoirs de bonne qualité se font rares donc c’est un autre besoin que les Caps devront combler. Finalement, mis à part Madison Bowey, la défensive manque de profondeur dans la banque d’espoirs de l’équipe.

Top 3 des sélections de première ronde de HSD

1. Joel Eriksson EK (Farjestad, Suède)

L’atout principal de ce joueur de centre est son lancer. C’est un marqueur naturel donc il pourrait épauler Alexander Ovechkin à l’attaque. S’il se développe à son plein potentiel et qu’il marque de sbuts sur une base régulière dans la LNH, les Caps pourront échanger un autre joueur de centre pour combler un autre besoin.

2. Brandon Carlo (Tri-City, WHL)

Les Caps ont de la profondeur en ce qui concerne les défenseurs offensifs, mais ils n’ont pas cette même profondeur dans l’aspect défensif. Brooks Orpik vieillit et il n’y a pas vraiment de défenseur défensif pour prendre la relève. Carlo est robuste et il patine bien malgré son physique imposant.

3. Gabriel Carlsson (Linkoping, Suède)

Tout comme Carlo, Carlsson est excellent pour contrer les meilleurs attaquants de l’autre équipe et il est imposant lui aussi (moins que Carlo par contre). Même si son jeu n’est pas axé sur l’attaque, il est en mesure de faire une bonne première passe pour démarrer la sortie de zone.

Top 5 des meilleurs espoirs selon HSD

1. Madison Bowey

2. Jakub Vrana

3. Vitek Vanecek

4. Connor Carrick

5. Riley Barber

Crédit photo : Bill Streicher/USA Today Sports

@MaximeDuquet

Leave a Reply

Your email address will not be published.