Repêchage LNH 2015 : Lightning de Tampa Bay

anthony-deangelo-nhl-2014-nhl-draft1-850x560

Le Lightning est un exemple parfait de l’équipe qui s’est rendue au sommet grâce au repêchage. Leur noyau à l’attaque est majoritairement constitué de joueurs qui ont été repêchés et développés par l’organisation et maintenant, Tampa Bay est une des meilleures équipes de la ligue.

Les choix 

1re ronde : choix de NYR

2e ronde : choix de BOS

3e ronde : choix de EDM

4e ronde : choix de TB, choix de ANA

5e ronde : choix de TB

6e ronde : choix de TB, choix de ARI

7e ronde : choix de ANA

Les tendances entre 2010 et 2014

Lors des cinq dernières années, le Lightning a mis la main sur un total de 35 espoirs, dont 19 attaquants. Tampa est une des rares équipes à avoir sélectionné un gardien de but lors de la première ronde, soit Andrei Vasilevski en 2012.

En Amérique du Nord, le circuit populaire fut la OHL avec neuf sélections. La LHJMQ arrive au deuxième rang avec six espoirs, dont deux dans le top 60 en 2013 alors que l’équipe avait mis la main sur Jonthan Drouin lors du premier tour et Adam Erne lors de la ronde suivante. Au troisième rang, la WHL et les États-Unis sont à égalité avec cinq espoirs repêchés.

En Europe, la Russie est le pays qui a fourni le plus de joueur avec un total de quatre. La Finlande suit derrière avec deux et la République Tchèque ainsi que la Suisse complète le tableau avec un espoir chacun.

Le pourcentage de réussite

Le Lightning a une bonne moyenne au bâton avec 40% (9 sur 22) de leurs espoirs qui ont disputé au moins un match dans la LNH et c’est surtout la qualité des joueurs entre les rondes 3 et 7 qui étonne. En effet, le Lightning a fait trois belles trouvailles avec les sélections de Radko Gudas (3e ronde en 2010), Ondrej Palat (7e ronde 2011) et Cédric Paquette (4e ronde 2012), tout en combinant les choix de qualité dans le top 60 comme Andrei Vasilevski, Nikita Kucherov et Vladislav Namestnikov. La cuvée de 2011 est la meilleure en 2010 et 2012 avec quatre espoirs sur six qui ont joué dans le circuit Bettman.

Les besoins

Le Lightning n’a pas vraiment de faille majeure dans leur formation, mais l’endroit il y a le moins de profondeur est la défensive. Tampa pourrait donc ajouter un autre défenseur de qualité dans leur système afin d’assurer la relève puisqu’à l’attaque, le noyau est jeune donc il risque de ne pas changer pour les prochaines années. Devant le filet, Tampa Bay peut déjà compter sur un duo de gardiens assez solide avec Ben Bishop et Andrei Vasilevski

Top 3 des sélections de première ronde de HSD

1. Oliver Kylington (Farjestads, Suède)

Si Kylington est encore disponible au 28e rang, le Lightning doit considérer cette option. Kylington est un défenseur très mobile et son coup de patin est très impressionnant. La façon dont il bouge me rappelle un certain Erik Karlsson des Sens. Il cadrerait parfaitement avec une équipe qui mise sur la vitesse et le talent brut.

2. Brandon Carlo (Tri-City, WHL)

À l’opposé de Kylington, Carlo est un défenseur qui mise surtout sur le jeu en défensive. C’est un gros bonhomme qui aime jouer de façon robuste, ce qui pourrait donner un coup de pouce à la défensive du Lightning.

3. Jacob Larsson (Frolunda, Suède)

Larsson est un défenseur qui possède tous les outils pour jouer sur une base régulière dans le top 3. Il patine bien, il joue bien dans sa zone et c’est un joueur qui est très mature pour son âge. Il est capable également de produire offensivement, même s’il pourrait en donner plus de ce côté.

Top 5 des meilleurs espoirs selon HSD

1. Anthony DeAngelo

2. Slater Koekkoek

3. Adam Erne

4. Brayden Point

5. Jonathan MacLeod

Crédit photo : Bill Streicher/USA Today Sports

@MaximeDuquet

Leave a Reply

Your email address will not be published.